Téléchargez le communiqué de presse

Téléchargez le rapport d’étude 

Septième vague de résultats de l’Observatoire de la santé des entreprises de Mont-Blanc Industries

 

Une reprise d’activité notable malgré des prévisions 2020 pessimistes et des commandes insuffisantes
8 entreprises sur 10 ouvertes à une action collective

 

La septième vague de résultats de l’Observatoire de la santé des entreprises mis en place depuis le mois de mars par Mont-Blanc Industries, pilier du pôle de compétitivité CIMES sur les deux Savoie, en partenariat avec le cabinet Infusion, la Fondation de l’Université Savoie Mont-Blanc et Thésame (Lab Peak), a été publiée le 1er juillet 2020. Plusieurs points sont à noter cette semaine :

UNE REPRISE D’ACTIVITÉ NOTABLE ET UNE CRAINTE DE DÉFAILLANCE QUI BAISSE

Le niveau d’activité moyen s’améliore nettement de 10,5 points pour s’établir à 63,5%. Les entreprises ne sont plus qu’une sur quatre (25,9%) à avoir une activité inférieure à 50%, soit quasiment moitié moins qu’il y a trois semaines (49,6%). Cependant, 8 entreprises sur 10 prévoient une baisse significative de CA sur l’année 2020. L’insuffisance de la demande demeure l’enjeu principal et touche toujours 9 entreprises sur 10.
S’ils sont encore 27,5 % à penser ne pas atteindre le seuil de rentabilité au cours des prochaines semaines, les dirigeants ne sont plus que 17,5 % (-5,5) à se déclarer en risque de défaillance dans les prochains mois ou prochaines semaines.

LA TRÉSORERIE POURSUIT SON AMÉLIORATION MAIS LES SUPPRESSIONS D’EMPLOIS AUGMENTENT

La trésorerie des entreprises poursuit son amélioration avec 87,5% (+ 9,5) qui déclarent une trésorerie normale, voire aisée, alors qu’elles n’étaient que 60% à la 1ère vague. Avec la perspective de confirmation de commandes à un horizon trop lointain, les dirigeants font face à une incertitude sur le maintien de l’emploi de façon durable. On constate une augmentation du recours aux ruptures conventionnelles pour 15% (+8,6) des entreprises et aux licenciements économiques pour 8,3 % (+ 2,8) des entreprises. Elles sont aujourd’hui moins nombreuses 82,5% (-6,7) à continuer à recourir au chômage partiel.

DES CHEFS D’ENTREPRISE SOLIDAIRES, 8 SUR 10 OUVERTS À MENER UNE ACTION COLLECTIVE

Près de 6 entreprises sur 10 ont d’ores et déjà participé à une action collective (57,1%) et elles seraient encore plus nombreuses à être prêtes à y participer dans les prochaines semaines pour répondre à cette crise, quasiment 8 sur 10 (78,5%). Ce score atteste d’une volonté de se mobiliser collectivement pour rebondir. Une volonté et une solidarité qui se traduisent également par les ressources que les dirigeants seraient prêts à partager : ressources humaines pour 7 entreprises sur 10 (68,3%) et ressources matérielles pour 1 sur 2 (52,4%).

EFFICIENCE ET INNOVATION TOUJOURS AU CŒUR DE LA REPRISE POUR DES DIRIGEANTS DONT LE MORAL ET LA MOTIVATION SONT EN HAUSSE

Le niveau de moral des dirigeants continue de s’améliorer en dépassant pour la première fois, depuis la 1ère vague, la note de 7 sur 10 pour s’établir à 7,2. Leur motivation pour relever les défis auxquels ils sont confrontés s’améliore également avec une note qui repasse la barre des 8 sur 10 pour s’établir à 8,1, avec une forte progression des « très motivés » (45,8%), soit 15,5 points de plus qu’il y a trois semaines.

Parmi les actions à mener pour une reprise pérenne, c’est l’amélioration de l’efficience (faire plus avec moins) qui arrive toujours en tête, désignée par près de 5 entreprises sur 10 (45%), devant l’innovation (38%). Ce thème de l’innovation est choisi deux fois par les dirigeants à travers « développer l’innovation avec les clients » (38%) et « donner la priorité à l’innovation (procédés, produits ou services) comme levier de la reprise » (30%), plaçant ce sujet au cœur de leurs objectifs.

LE RAPPROCHEMENT ENTRE ENTREPRISES (FUSION-ACQUISITION) ENVISAGÉ POUR PLUS DU QUART DES DIRIGEANTS

La quatrième action, considérée comme nécessaire par plus du quart des entreprises (28%) pour une reprise d’activité pérenne, consiste à faciliter les rapprochements interentreprises afin d’éviter les faillites. Ceci atteste d’une ouverture à trouver des solutions à plusieurs, avec la volonté forte d’engager des actions collectives.

Partenariats :

Le cabinet INFUSION s’est mobilisé au côté de MBI pour proposer son expertise en matière d’études afin de mettre en place une mesure objective de la situation et de collecter les besoins.

La Fondation de l’Université Savoie-Mont-Blanc s’associe à la démarche en proposant des experts sur les thématiques qui seront identifiées à travers l’observatoire.

Le lab Peak by Thésame, expert de la conception et expérimentation de nouvelles pratiques de relations collaboratives entre client et fournisseurs, collabore à l’observatoire sur le volet des relations clients-fournisseurs.

_______

MONT-BLANC INDUSTRIES et CIMES

Mont-Blanc Industries est un réseau d’entreprises industrielles, pilier du pôle de compétitivité CIMES sur les deux Savoie. Notre écosystème fédère plus de 500 entreprises industrielles représentant 50 000 emplois dans le domaine de la mécanique de précision intelligente autour de projets collaboratifs, de services et de communautés de pratiques, dans le but de les accompagner dans l’amélioration de la performance et de leur mutation vers l’industrie du futur.

Note méthodologique :

Étude quantitative réalisée auprès des dirigeants des entreprises adhérentes à Mont-Blanc Industries. La totalité de la population a été sollicitée par mail pour répondre à un questionnaire administré sous système CAWI hébergé sur le serveur de la société Infusion. L’enquête a été réalisée de lundi 22 juin midi au 24 juin midi. L’échantillon de répondants n’a pas été redressé. Infusion rappelle par ailleurs que les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude : de 7,35% pour 111 répondants, à 6,66% pour 125 répondants à certaines questions.


Contacts presse

Mont-Blanc Industries : Carine Daurat – +33 (0)6 30 06 35 89 – carine.daurat@montblancindustries.com

Ajuste : Fergus Mordacq – + 33 (0)6 62 73 74 14 – fergus.mordacq@ajuste-communication.fr

 

Téléchargez le communiqué de presse

Téléchargez le rapport d’étude